Notre entreprise. Nos chiffres.

 

La morale n’est donc pas à proprement parler la doctrine qui nous enseigne comment nous devons nous rendre heureux, mais comment nous devons nous rendre dignes du bonheur.

Emmanuel Kant, Critique de la raison pratique, 1788

Être une organisation responsable.

 

Fertil voit le jour en 1986 comme première réalité qui a pour mission la récupération de matrices organiques par compostage.
On avait l’intuition que le meilleur moyen de réduire la consommation de ressources passait par le développement de technologies consacrées au traitement des fractions triées de déchets.

C’est alors que fut entrepris un parcours permettant la récupération effective
de 100 000 tonnes de matrices organiques afin de leur donner une nouvelle
vie sous forme de compost de qualité, réutilisé dans plusieurs secteurs
de l’agriculture spécialisée et comme ingrédient de certains terreaux.
Notre travail produit de la matière utile.

En 2004, nous avons été les premiers à concevoir un substrat de culture sans tourbe, dans le but de limiter l’emploi de matières non renouvelables, ce qui nous a tout de suite valu la reconnaissance de la Marque de Qualité Ecolabel (premier enregistrement national) et dont la commercialisation a été assujettie à des royalties en faveur de WWF Italia.

Nous avons été les premiers à vouloir introduire le recyclage de la
palette, qui n’est pas utilisée dans notre segment,
obtenant par conséquent un pourcentage de récupération qui s’atteste
actuellement à 80%.

Nous croyons en la technologie dans le respect de l’environnement.

 

Nous avons pris des accords avec des leaders énergétiques opérant dans le secteur des énergies renouvelables, nous avons axé toute notre communication papier sur le système FSC associé au boisement responsable, nous avons obtenu les principales certifications en matière d’environnement, de qualité et de sécurité, mais ce n’est pas tout…

 


Nous croyons plus que jamais que tout objectif est réalisable.

Nous voulions réduire l’impact produit par le transport de nos marchandises et en 2011 nous y sommes parvenus. Et là aussi, nous avons été les premiers. Notre production a lieu aujourd’hui dans deux sièges distincts, géographiquement séparés, afin de réduire les trajets de livraison ; ces deux sièges produisent de la matière.

Nos efforts tendent aujourd’hui vers l’élimination du dernier impact environnemental dont nous sommes responsables : le conditionnement. C’est pour cela qu’est née la collection de produits ioBIO.